Juan Martínez, DG, Hôtel Barceló Casablanca

Juan Martínez, DG, Hôtel Barceló Casablanca

L’hôtel Barceló Casablanca a ouvert ses portes en 2006. Que représente déjà cette enseigne internationale pour la ville ?

M. Martínez: L’Hôtel Barceló- Casablanca est le 1er hôtel de la Chaine Barcelo Hotels & Resorts à s’être implanté en 2006 à Casablanca, et s’inscrit dans un cadre plus global du développement de la compagnie au Maroc. On peut dire que c’est le vaisseau amiral de la chaîne Barcelo Hotels & Resorts au Maroc.

Depuis l’ouverture du Barceló Casablanca quel a été l’évolution des différentes niches de clientèle dans cette unité, tenant compte d’une orientation à l’origine assez dirigée vers le client « business » qui est éventuellement votre «core clientèle » ? 

Casablanca est par sa nature, principalement une destination d’affaires. Il s’agit du poumon économique du Royaume du Maroc. Le segment nourricier de la ville pour les hôtels de notre type est en effet une clientèle business. Barceló Casablanca ne déroge tout de même pas à la règle des principales autres unités hôtelières, qui réalisent leurs performances sur ce segment. Je rajouterai à cela que l’origine de notre clientèle est en premier lieu une clientèle d’origine espagnole, suivi d’une clientèle française et en troisième position une clientèle marocaine.

La ville de Casablanca est sans doute l’épicentre économique du Maroc, or elle expérimente une évolution ces dernières années vers un modèle et pôle touristique dans des domaines comme le tourisme culturel, loisir, shopping, etc. Quelle est votre vision ?

Casablanca sera certainement amenée à développer d’autres facettes que celle de ville d’affaires, elle est porteuse d’une riche histoire et bénéficie d’un patrimoine culturel important. Les autorités compétentes sont conscientes de ce fait et vont certainement capitaliser dessus. Casablanca veut se positionner également comme destination « Mice » au même titre que Marrakech, et ce avec la mise en place d’une infrastructure importante en terme de Palais des Congrès et d’infrastructures de type « Venues » de niveau international.

Il y a en effet un Palais des Congrès qui sera construit prochainement, quels sont les attentes pour un hôtel comme Barceló Casablanca ? 

Avoir un Palais des Congrès de taille international c’est bénéfique et pour la ville dans son ensemble, et bien sur pour les hôtels aussi, c’est naturel.

Quels sont les avantages de l’emplacement du Barceló – Casablanca étant donné l’ambiance de concurrence croissante que vit le secteur hôtelier de la ville? 

Comme mentionné précédemment, notre principal segment est une cliente d’affaires. Cela n’empêche que les week-ends soient naturellement nourries d’une clientèle familiale (week-end breaks et shopping breaks), et de groupes touristiques. En effet, le circuit le plus connu du Maroc, celui des Villes Impériales, passe par Casablanca pour des raisons logistiques, même si la ville n’a jamais été Ville Impériale, et par conséquent nous en bénéficions.

Dans un contexte de plus en plus concurrentiel comme l’est la ville de Casablanca, faut-il être pour une enseigne comme Barceló, rester alerte afin de trouver à chaque moment le positionnement adéquat ?

 L’Hôtel Barceló Casablanca de par sa situation géographique privilégiée est, et restera un des hôtels faisant une des meilleures performances de la ville de Casablanca, mais aussi grâce à la marque « Barceló » et à nos standards élevés. Un client Barceló, qu’il soit à Barcelone, à Istanbul, à Cologne ou à Casablanca se doit de retrouver ce qui le retient auprès de cette chaîne. Nous avons un indice de fréquentation très important, ce qui veut dire une clientèle très fidèle. La réponse est déjà là.

La ville de Casablanca jouit de la croissance économique soutenue d’environ 4% que le Maroc expérimente depuis quelques années. Quelle serait votre analyse ou prédiction dans ce contexte, quant à l’évolution du marché hôtelier dans les niches business et grand luxe ? 

Dans un futur assez proche, plusieurs marques hôtelières vont s’implanter à Casablanca, ou sont déjà en train de le faire, et cela est la preuve de l’intérêt que portent toutes ces grandes chaines hôtelières au monde pour cette ville. 

Y-a-t-il de la place pour plus de croissance dans votre niche « business » à Casablanca? Il y aurait dans un futur proche d’autres projets ou unités à vue à Casablanca ou au Maroc ? 

Il y a de la place pour la croissance de notre secteur d’activité à Casablanca en particulier, et au Maroc en général. La question demeure dans le qualitatif. La chaîne Barceló Hotels & Resorts a effectivement d’autres projets au Maroc que par prudence je ne suis pas encore en mesure de commenter.

Quelle est votre vision en tant que directeur d’un des grands hôtels de Casablanca à l’égard de l’évolution du secteur touristique marocain, quels seraient les succès et les revers du secteur ?  

A notre niveau, celui d’un hôtelier, nous ne pouvons parler que de notre hôtel, de notre destination. Ceci étant dit, la vision à long terme d’un pays dépend de plusieurs paramètres que nous ne maîtrisons pas toujours, mais qui s’inscrivent dans une vision beaucoup plus globale, celle de Sa Majesté Le Roi Mohamed VI : 20 millions de touristes à l’horizon 2020.

Est-ce que le Maroc est ou pourrait devenir dans un futur proche l’un des marchés clés pour la chaîne Barceló ? 

Pour la chaîne Barceló le Maroc représente une opportunité …un pari vers l’avenir. Nous avons une très belle unité déjà installée à Fès, et nous étudions des offres dans d’autres régions du pays.

Quel serait votre dernier message aux lecteurs français et francophones ?

Je dirai tout simplement que tous les clients français ou francophones sont les bienvenus dans notre hôtel. Ils représentent déjà une clientèle très importante et nous espérons qu’à l’avenir ils viennent encore plus nombreux !